TFGA #9 : Nos peurs inavouables… ou presque

Je vous en avait brièvement parlé dans le Gamer Tag, Alex a lancé le concept de #TFGA (pour Top Five Games Addict) et tous les mois il balance son sujet comme ça, hop, et il regarde avec son pop-corn, son rire diabolique et son chat sur les genoux dans une pièce trop peu éclairée, ce que les blogueurs feront de ses sujets. Au passage, les illustrations de l’image juste au dessus proviennent de son blog ^^

J’avais envie de participer depuis longtemps, je peine à trouver le temps de rattraper mon retard mais mince, je me lance. Je ne serais probablement pas assez assidu pour faire tous les prochains, mais en tous cas, j’espère que l’exercice vous amusera.

Le thème de ce mois-ci étant les peurs inavouables, on pourrait facilement faire une participation vide si vraiment on ne voulait pas en parler mais on est entre nous, c’est parti !

Nantes . La nuit / 21.09.2014

Presque un an pour vous faire découvrir ces clichés, je suis fort, très fort… pour prendre du retard ^^

J’ai profité d’une petite promenade nocturne dans le jardin des plantes de Nantes pour prendre quelques photos avec quelques installations sympas signées Claude Ponti. Quelques clichés plus tard, on se retrouve à la fête foraine du coin, ça commençait à fermer donc je n’ai que quelques néons à vous montrer.

Et comme bien souvent, à part le header, c’est sans retouche ;)

BA/06 . Horns – Devil Potter

HornsAlors oui, ce film date, mais je voulais en parler vite fait depuis longtemps. Au passage ma liste de notes en retard commence à bien se réduire  (≧∇≦)/

Bref, Horns, c’est Daniel Radcliffe qui perd sa nana, chope une gueule de bois et se réveille avec un mal de crâne parce que des cornes poussent.  Du coup, il a un pouvoir et des questions, quoi de mieux que de s’en servir pour avoir des réponses ?

Ignatius, c’est le nom de son personnage, se lâche de plus en plus quand il comprend comment ça marche. Il en résulte des idées et des scènes vraiment cool, avec un peu de gore et le personnage, si on lui retire son côté gnan gnan, est assez intéressant.

Mais Alexandre Aja se craque complètement sur la dernière partie du film qui tourne au ridicule. Le dénouement est inutile, foiré et crache au visage du spectateur. Bref, Horns c’est cool sauf la fin qui est moisie en voulant certainement être trop commerciale. Dommage :/

. Geek . Jeux vidéo . Cinéma . Dessins . Photos .