Dans 10 ans… Raconte-moi…

J’ai participé (et gagné) à  un concours d’écriture sur le forum OmniArt. Le but consistait à  écrire une journée réaliste, une journée de votre vie dans 10 ans. Ce texte ne doit pas dépasser 400 mots. Le texte doit être narratif et non un dialogue ^^

Voici donc ma participation légèrement retravaillée (mais alors vraiment peu hein)…

Mon portable vibre. Comme chaque matin, le même rituel, rasage, lavage, grignotage, habillage. Le chat me ronronne dans les jambes, je le nourrit. Elles dorment, je les embrasse sur le front et m’en vais discrètement.

Le ciel est pâle, je croise des phares, de longues traînées de lumières aveuglantes. J’ouvre le bureau et lis les mails… toujours pareil, on veut tant pour si peu. La journée s’annonce longue. Encore une fois c’est la crise, ce n’est que la seconde que je connais dans cette agence, toujours nous nous en sortons, mais à  quelle prix. J’appartiens à  ce bureau. Il y en a encore deux qui s’engueulent, ils ne s’entendront jamais. Les dossiers se suivent. Pause déjeuner, je m’enfile un jambon fromage et pose la tête entre mes bras sur la tablette usée, je sais qu’on rigole de moi, les tablettes écrans, c’est bien c’est vrai, mais je suis sentimental… Je m’endors. On me réveille, un client veut me parler… j’ai dormi si longtemps ?

L’après midi est passée, les bureaux se vident et je reste là . J’use encore la tablette, toujours aussi fidèle. Les images défilent, peut-être nous sortiront-elles de la crise. Je n’ai même pas faim, maintenant, le patron me salue d’une tape sur l’épaule, me dit de ne pas me tuer à  la tâche, j’acquiesce, un petit mensonge.

J’ai une amie, j’ouvre mon tiroir et la sors. Je me sers un verre de son nectar cuivré et la range. Je partirai quand il sera vide.

Voilà , fini. Si tard déjà … je range mon bureau et je ferme les locaux. Je rentre, croisant des jeunes qui vont en boîte, enfin je crois… Comme chaque nuit, le même rituel, je ferme la porte, pose mon sac et prend la grande soeur de mon amie. Je m’assoie dans le fauteuil, dans le noir et nous nous tenons compagnie. Je regarde les silhouettes des arbres bouger et j’oublie. Bientôt j’allumerai l’ordinateur, regarderai mes mails et les messages sur ce si cher forum puis j’irai me coucher la tête embrumée.
Quelque chose change, ça bouge à  côté. Une petite ombre s’approche de moi. « J’arrive pas à  dormir… ». Je tends les bras. Elle se blottit contre moi. Je caresse ses cheveux bruns et quelques larmes perlent sur mes joues. Elle s’accroche à  mon t-shirt et s’endors.

Si proche et pourtant elles me manquent…

Je passe le relai à  la miss MiMiKa (oui oui, je n’oublie pas ta chaîne :nerd: ), au sieur Julien (oui oui, je vais finir ta chaîne :-) ) et au petit Mushu (oui oui… euh… nan rien :pense: ). Mais j’y pense, pourquoi je fais toujours 3 suivant O.O bon allé, je refile aussi le bousin à  mam’zelle Akaiken qui sait magner les mots et tiens, je vais essayer avec Sironimo que je ne connais pas plus que ça mais au moins je vous ferait peut-être découvrir le blog d’une geekette (si si, ça existe, ce n’est pas une légende urbaine :p ) et ptet même qu’elle suivra la chaîne qui sait ^^

Edition du 11 octobre 2008 : Et je rajoute Goldfish dans la liste parce que ça la tente ^^ »

6 commentaires

  • Euuuh… donc le principe de ta chaîne est d’écrire un texte comme celui du concours ? Ca va être difficile, je n’avais pas réussi pour le concours lui-même (déclic, tout ça, et pis ce que j’imagine pour dans dix ans est… très personnel =3) ; mais je vais essayer.
    Merci du tag !

    (sinon, ça ne se voit pas sur mon blog, mais je suis une geek aussi, hein ^^)

  • Ah naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan *kaocolère*

    Pas une chaine ou on écrit!!! O.O

    Si j’attends 10 ans, c’est bon? :siffle:

  • Dans l’énoncé c’est pas ecrit que c’est dans 10 ans ….

  • Vu que c’était écrit dans le titre de la note ça me semblait logique mais puisque tu le souligne, je l’ai rajouté dans l’énoncé :p

    MiMiKa, nan nan, pas dans 10 ans LOL

  • Pfff .. alors en plus faut imaginer des trucs ?…. dur :-/

  • Mais euuuuuuuuuuuuuuuuuuuh… *baille*