L’agence . Prenez la porte…

L'agence

Synopsis :
Le courant passe plutôt bien entre Elise et David qui se rencontrent juste avant un discours de ce dernier. La brune l’inspire pour son intervention en public mais il pense ne jamais la revoir. C’est par hasard que leurs routes se recroisent, ce qui ne rentre pas dans le « plan » de l’Agence. Ce groupe de personnes encostardées à  chapeau qui semble orienter certains destins va tout tenter pour éviter que cela ne se reproduise.

Mon avis :
La curiosité… j’avoue que c’est ce qui m’a pas mal guidé vers la salle obscure. La bande annonce me donnait un arrière goût de Dark City (le costume et le chapeau), l’aspect paranormal me laissait interrogatif et à  cela s’ajoute une histoire d’amour… Nan mais franchement, on danse sur quel pied là  ? C’est casse gueule comme mélange nan ?

Donc du coup, au final l’agence est une histoire d’amour matinée de fantastique. Bon quand on le sait ça paraît plus clair. Mais maintenant autre crainte… que ce soit top cucul… ralala… alors alors ??? Suspense…

Suite »

Love & autres drogues . Un p’ti coup et pis s’en vont

Love & autres drogues

Réalisé par Edward Zwick
Avec Jake Gyllenhaal, Anne Hathaway, Oliver Platt, plus (lien allociné)
Titre original : Love and Other Drugs
Long-métrage américain
Genre : Romance, Comédie
Durée : 1h52min
Année de production : 2010
Distributeur : Twentieth Century Fox France
(infos et images : Allocine)

Synopsis :
1990’s – Jamie est un commercial de talent débutant dans la branche des médocs. Accessoirement beau gosse, il nique tout ce qu’il peut. Il rencontre Maggie, indépendante et adepte de la baise sans lendemain. Accessoirement, elle est atteinte de parkinson.

Love & autres drogues - Jamie Randall & Maggie Murdock / Jake Gyllenhaal & Anne Hathaway
– Et en dessert t’as prévu quoi ? –

Mon avis :
Le film commence sur une séquence présentant Jamie, vendeur de HiFi en grande forme, talentueux et charmeur. C’est dans l’arrière boutique qu’il vérifiera les branchements de la copine du patron. Résultat des courses, « t’es viré mon vieux ». Le ton est donné…

Suite »