Shadow of the Tomb Raider Header

Shadow of the Tomb Raider . Entre ombres et lumières

Dernier épisode d’une trilogie entamée en 2013, Shadow of the Tomb Raider reprend beaucoup des deux précédents épisodes. Je vais donc essayer de faire court.

Concernant le gameplay, on retrouve une maniabilité agréable et un système d’évolution clair. On pourra ainsi améliorer son équipement une fois arrivé à un feu de camp et on aura accès à trois arbres de compétences. Ces derniers ne pourront pas être complétés complètement lors de la première partie, même en la terminant à 100% (histoire principale, quêtes annexes et artefacts à récupérer), il faudra donc faire des choix. L’arbre retrouve cependant vite de la couleur, on n’est pas aussi frustré que dans Vampyr. Lors de la partie en New Game+, on pourra ainsi terminer de compléter l’arbre de compétences et découvrir 9 nouvelles capacités ainsi que 3 tenues et équipements supplémentaires.

Le côté infiltration du jeu a été renforcé. La plupart du temps on est dans la jungle et curieusement, j’ai trouvé qu’il y avait moins d’arbres exploitables que dans Rise of the Tomb Raider. Si on veut jouer tout en discrétion, l’approche sera moins aérienne que précédemment. En contrepartie, on pourra se camoufler dans des murs recouverts d’herbes grimpantes et les flaques de boue permettront d’être plus difficilement repérable en s’en enduisant. Toutefois, j’ai trouvé qu’une fois un affrontement était engagé, il était compliqué de se cacher à nouveau.

Shadow of the Tomb Raider 02

La difficulté du jeu n’est pas un gros challenge en soit tant les aides sont nombreuses, mais tout est paramétrable. Ainsi, j’ai vite désactivé les aides à l’exploration qui retirent les traces de peinture blanche et réduisent les fenêtres d’actions des énigmes. Ainsi l’univers dans lequel on évolue est plus agréable et ne ressemble pas à un décor en construction tartiné d’enduit et il est bien plus intéressant de se repérer soit même, d’autant plus que les niveaux sont bien conçus pour être lisibles même sans la peinture. Il est aussi possible de désactiver la vision de l’aigle le mode instinct de Lara. Les combats peuvent aussi être paramétrés individuellement, personnellement, je les ai laissé en normal.

Visuellement, Shadow of the Tomb Raider est très beau. La forêt est dense, les tombeaux inquiétants et les effets de lumière donnent de la matière et du volume à tout ça. La direction artistique est cohérente avec les précédents tout en ayant droit à plus de détails… Le contraire aurait été étonnant ^^’
La lumière a beaucoup d’importance dans la direction artistique de cet épisode. Elle créera de nombreuses zones d’ombres, que ce soit en intérieur ou en extérieur, et donnera un côté plus inquiétant à certaines zones.

Shadow of the Tomb Raider 03

En revanche, s’il y a bien un point sur lequel je n’adhère pas complètement, c’est la narration, elle manque de puissance, elle semble en retrait. L’introduction manque de panache si bien que si les décors n’en mettaient pas plein la vue, et bien on se ferait chier. Ici, la faute incombe à des dialogues importants qui donnent des informations alors qu’on est en train de jouer, ce qui diminue l’impact qu’elles devraient avoir. Le scénario quant à lui est simple et amènera à un final qui a de la gueule, avec quelques séquences mettant à mal le moral de Lara, ce qui n’est pas sans donner quelques émotions. On passera tout de même par quelques séquences fortes en court de partie, comme ce moment où une Lara Croft perdue, violente et au regard plein de haine prend naissance dans les flammes.

Cet épisode censé aboutir sur la naissance d’une Lara Croft iconique fait pourtant l’impasse sur un élément important du personnage tel qu’on le connaissait : ses deux flingues. Certes, cela ne fait pas tout, c’est probablement mon côté de vieux fan qui parle et il est vrai que la trilogie a donné naissance à une battante et l’a rendu plus humaine. Les trois jeux sont bien équilibrés, entre de l’exploration qui prend toujours plus de place et des combats ni trop long ni trop nombreux, ce qui en fait une trilogie assez homogène et efficace dont j’aime l’équilibre.

Shadow of the Tomb Raider 04

Le season pass proposé avec Shadow of the Tomb Raider propose de nombreux DLC, allant de l’équipement à du tombeau additionnel. Pas de gros chapitre prévu il me semble, mais le planning de sortie des contenus additionnels permet au jeu de ressortir régulièrement pendant au moins une année depuis la sortie du jeu. Les nouveaux tombeaux déjà disponibles ne proposent pas de gros challenges mais sont bien conçus et plutôt jolis. Ayant bien aimé le titre dans l’ensemble, je suis content de m’y remettre le temps d’un nouveau lieu à explorer.

Au final, si j’ai trouvé que la narration avait des faiblesses et que l’écriture laissait trop de place aux facilités scénaristiques, j’ai quand même beaucoup aimé ce dernier épisode de la trilogie : beau, maniable, de beaux moments. Je ne sais pas si un nouvel épisode est prévu dans les années à venir mais je ne vous cache pas que je ne suis pas contre ^^ »

Captures d’écran réalisées par Taka, pensez à me prévenir et me créditer (pseudo & site) si vous désirez les utiliser :)
Shadow of the Tomb Raider 05

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

O.O LOL ;-) :vomi: :triste: :siffle: :reveil: :pense: :p :nerd: :miam: :love: :love2: :fleur: :dodo: :dodo2: :demon: :chante: :bave: :D :-/ :-) :( *baille*