Tous les articles par Taka

Muramasa Rebirth - Header

Muramasa Rebirth

Oulaaaa ! Ça fait un moment que je veux vous parler de ce jeu. Et pour une fois j’ai un paquet de captures d’écran maison. D’ailleurs, je me suis un peu étendu, ce ne sera donc pas un QTE comme prévu mais une critique dans laquelle je ne rentre pas trop dans le fond (le rejeton bâtard d’une critique et d’un Quick Time Event en gros)

Muramasa Rebirth - 01

Muramasa Rebirth (PSVita)

J’avais raté Muramasa the Demon Blade sur Wii, à la sortie de Muramasa Rebirth, sa ré-édition sur la portable de Sony, j’ai décidé de rattraper mon retard. J’avoue que ce qui m’a tout d’abord attiré dans ce titre ce sont les graphismes. Aux côté de Momohime ou de Kisuke, nous parcourons une partie du Japon au travers de somptueux tableaux en 2D magnifiquement animés. Certains décors sont recyclés dans différents niveaux mais des effets de lumière, de couleurs et de particules vont parfois donner une toute autre ambiance, le passage sera alors ressemblant mais aura quand même quelques détails bien à lui.

La Planète des singes : l'affrontement - Header

BA/02 . La Planète des singes : l’affrontement – GRrrrrrrrr

La Planète des singes : l'affrontementLe film commençait bien avec son parallèle entre les singes et les hommes mais il finit par vraiment tourner au ridicule à partir de la scène de bataille entre les deux espèces. Les caricatures de personnages prennent le dessus et il faut compter sur le petit groupe composé d’humains gentils et de singes sympas (César est impressionnant) pour garder un semblant de réflexion et des bribes de raccords avec le volet précédent (une scène et 2-3 allusions).

Au final, c’est joliment fait, les expressions des animaux sont bluffantes mais le film n’apporte rien et déçoit, je ne dis pas qu’il est mauvais, mais il est facile, fainéant et décevant. La fin peut permettre d’avoir une suite ou de s’arrêter là. Je vote pour la dernière option, j’ai peur qu’on s’enfonce davantage et que ça devienne mauvais.

PS / J’avais bien aimé le précédent ( ̄ー ̄)//””

LUCY - Header

BA/01 . LUCY – Transcendance 2.0

LUCYBourré de maladresses, une Scarlett Johansson froide et impressionnante, de l’action décomplexée mais un sentiment de déjà-vu à cause d’un discours trop proche de celui de Transcendance, sorti peu de temps avant. LUCY se noie dans son blabla, sa science, ses personnages mal écrits, ses incohérences et ses allusions mais il envoie du lourd quand il s’agit de passer à l’action (surtout en voiture).

Malgré ses défauts, j’ai bien aimé Lucy pour ce qu’il est, un film de Besson direct et dynamique. J’y allais pour ça et pour Scarlett (soyons honnête) et j’ai été satisfait.

Interstellar - Header

Interstellar . 5555

Interstellar

Nolan est de retour dans les salles de cinéma et met de côté le super détective masqué. Aujourd’hui il tourne la tête vers les étoiles et dans sa folie des grandeurs va tenter de nous y perdre. Un casting renouvelé, un teaser minimaliste et réussi (que je vous mets un peu plus bas) me mettaient l’eau à la bouche. J’étais fou de rage quand seulement quelques jours avant sa sortie, on m’impose une bande annonce remplie de révélations et d’images que j’aurais préféré découvrir durant le film. Passer d’un teaser magnifique à une bande annonce putassière, ça m’énerve, mais coup de bol, je ne l’ai vu qu’une fois et mon envie de voir Interstellar étaient toujours là.