Archives de catégorie : Aventure

BA/16 . Warcraft le commencement – Grabeuh !

WarcraftPour moi, la série Warcraft c’est avant tout un jeu de stratégie opposant des humains et des orcs sur une carte vue du dessus, mon préféré au passage étant le second. Je me suis arrêté après Warcraft 3 et n’ai donc aucune idée de l’ampleur qu’a pris l’univers du jeu grâce à World of Warcraft.

Bref, du coup, j’ai bien aimé le film Warcraft le commencement. Le rythme est sympa, les effets visuels sont cools, et on voit des orcs et des humains qui se mettent sur la gueule dans la joie et les tâches de sang. Bref, mis à part une romance téléphonée et pas franchement utile, le film répond à mes attentes et le fait même plutôt bien. Sans être un chef d’oeuvre ni un film qui restera dans les mémoires, c’est un bon divertissement.

Visiblement, il ne doit pas plaire à certains fans (de WoW ?) parce que j’en ai entendu certains souffler dans la salle, mais bon, quand on s’attaque à un jeu vidéo, on marche toujours sur un terrain miné de critiques et de mécontents.

BA/14 . Midnight Special – Sur la route

Midnight SpecialMidnight Special est l’histoire de la fuite d’un enfant un peu particulier protégé par deux hommes un peu bourrus. Le trio a une quête très claire, il faut emmener le gamin quelque part. On ne sait ni où, ni pourquoi et on comprend encore moins la raison qui pousse autant de monde à les poursuivre. Que certains leur courent après, ok, mais là ça fait beaucoup.

Le film sème de nombreux éléments sous-exploités laissant le spectateur dans le flou en ne mettant la lumière que sur de rares éléments… qui ouvrent sur d’autres interrogations. Si cela aurait put être un moyen de laisser planer le mystère, le fait que la fin du film soulève plus de questions sans répondre vraiment à quoi que ce soit fait de Midnight Special un film perturbant, frustrant.

En sortant de la salle, nous semblions tous un peu sur notre faim. La réalisation n’est pas dégueu, en soit c’est pas mauvais, les acteurs sont convaincants, certains passages sont intéressants, mais ce road trip manque d’éléments clairement définis pour en faire un film correct. Dommage.

Du même réalisateur et aussi avec Michael Shannon, je recommande plutôt Take Shelter.

BA/13 . Deadpool – #payetonprout

DeadpoolDeadpool, ce personnage à clairement un pète au casque, il le dit d’ailleurs lui-même durant le film. Le long métrage est débile à souhait, la violence est décomplexée et rendue absurde par la nonchalance du personnage quand il se jette dedans, c’est presque un jeu pour lui. Deadpool manquait d’un vrai partenaire, sa folie devient presque naturelle alors qu’avec un vrai sidekick terre à terre (et pas juste un duo de guignols qui ne font que valider sa démence) aurait permis de conserver un repère de “normalité” afin d’appuyer sur la longueur l’aspect dérangé du personnage.

En tous cas, Ryan Reynolds est vraiment dans le personnage, on sent qu’il croit en ce film et qu’il y est impliqué. J’aime de plus en plus cet acteur qui n’hésite pas à prendre son image de beau gosse à contre pied en jouant des personnages inattendus, rappelez-vous son rôle dans The Voices (mince c’était déjà un bande-après, je n’arrive pas à trouver le temps de vraiment parler de ses rôles, dommage).

Ah et je viens penser qu’au final, avec son montage, je n’ai pas eu l’impression d’être devant un film standardisé Marvel. En tous cas, le côté absurde, l’humour potache, l’animation du masque, le 4ème mur qui s’efface gentiment, l’autodérision, les références et l’action fun, j’ai bien aimé (même si je pense que ça aurait pu aller encore plus loin)
O(≧∇≦)O

The Revenant . It’s alive !

The Revenant

Leonardo DiCaprio est en mode survie et en quête de vengeance dans des paysages sauvages et dangereux. La bande annonce était sobre et m’a tout de suite donné envie de voir The Revenant. Il existe donc encore des bandes annonces bien montées, qui n’en dévoilent pas trop tout en suscitant l’envie. Je garde espoir !