Archives de catégorie : Aventure

BA/21 . Rogue One – A Star Wars Love Story

Rogue One: A Star Wars StorySecond coup de cœur de 2017 (parce que oui, je l’ai vu en 2017), j’avais d’abord pensé faire une note complète sur Rogue One A Star Wars Story mais finalement non parce que… bah parce que Star Wars c’est un monstre. Ici je prend clairement parti, alors je n’ai pas envie qu’on vienne m’embêter sur des détails et je n’ai pas envie de le décortiquer plus ici pour garder encore la magie, donc je vais faire léger.

Bref, du début à la fin, Rogue One m’a plu, j’étais comme un gosse devant cette parenthèse située entre les épisodes 3 et 4. Je vous le dis d’entrée de jeu, je préfère la trilogie (IV-V-VI) à la prélogie (I-II-III) et si j’ai trouvé Star Wars VII Le réveil de la Force très agréable, j’attends de voir ce que va donner la suite (rendez-vous dans moins d’un an), j’étais beaucoup plus enthousiaste en regardant Rogue One.

Le rythme est vraiment bon, l’esthétique titille ma fibre nostalgique avec les liens avec l’épisode IV qui débarquent au fur et à mesure, ces plans iconiques, jusqu’aux personnages (dont certains sont en images de synthèse, ce qui fait étrange sur certains plans) et les scènes d’action sont fantastiques !

J’ai bien aimé le trio qui se forme dans Rogue One et j’y ai trouvé le droid K2 sympathique. Il y a bien quelques points qui m’ont un peu dérangé, mais j’ai vraiment aimé ce Star Wars qui vit bien tout seul mais s’intègre aussi dans la chronologie. Il arrive à parler peu de Jedi ce qui renforce le fait que l’univers ne tourne pas qu’autour de ces chevaliers et ça c’est vraiment cool en plus de renforcer l’image de Vador qui en impose à l’écran !

Je ne suis pas du tout objectif et je vais me répéter, j’ai adoré Rogue One A Star Wars Story(。・ω・。)ノ♡

BA/19 . Les 7 mercenaires – Sors ton calibre

Les 7 mercenairesLa galerie de personnages présentée par ce nouveau western est intéressante, permet de varier de ton assez facilement et donne un rythme amusant aux dialogues. Qu’un western puisse compter sur des échanges verbaux affûtés, c’est déjà une bonne partie du travail qui est faite et cela est réussi dans les 7 mercenaires (The magnificent seven) .

La réalisation est elle aussi de qualité, les plans sont beaux et les paysages hallucinants. Il n’y a bien qu’une chose que je reprocherai aux 7 mercenaires, c’est d’en faire un peu trop, pour un western, dans sa dernière partie. Mais je ne peux pas nier que même si je trouvais la séquence trop hollywoodienne, je m’y suis quand même bien amusé.

Il faut être réaliste, si le western et ses codes n’ont pas beaucoup évolués, ces dernières années il arrive à se moderniser et si on ne fait pas le vieux con qui râle sur tout et n’importe quoi, bah c’est cool en fait… et je n’ai pas envie d’être toujours un vieux con x)

Voilà, en quelques mots, les 7 mercenaires, c’est cool :D
¬o( ̄- ̄メ)

BA/16 . Warcraft le commencement – Grabeuh !

WarcraftPour moi, la série Warcraft c’est avant tout un jeu de stratégie opposant des humains et des orcs sur une carte vue du dessus, mon préféré au passage étant le second. Je me suis arrêté après Warcraft 3 et n’ai donc aucune idée de l’ampleur qu’a pris l’univers du jeu grâce à World of Warcraft.

Bref, du coup, j’ai bien aimé le film Warcraft le commencement. Le rythme est sympa, les effets visuels sont cools, et on voit des orcs et des humains qui se mettent sur la gueule dans la joie et les tâches de sang. Bref, mis à part une romance téléphonée et pas franchement utile, le film répond à mes attentes et le fait même plutôt bien. Sans être un chef d’oeuvre ni un film qui restera dans les mémoires, c’est un bon divertissement.

Visiblement, il ne doit pas plaire à certains fans (de WoW ?) parce que j’en ai entendu certains souffler dans la salle, mais bon, quand on s’attaque à un jeu vidéo, on marche toujours sur un terrain miné de critiques et de mécontents.

BA/14 . Midnight Special – Sur la route

Midnight SpecialMidnight Special est l’histoire de la fuite d’un enfant un peu particulier protégé par deux hommes un peu bourrus. Le trio a une quête très claire, il faut emmener le gamin quelque part. On ne sait ni où, ni pourquoi et on comprend encore moins la raison qui pousse autant de monde à les poursuivre. Que certains leur courent après, ok, mais là ça fait beaucoup.

Le film sème de nombreux éléments sous-exploités laissant le spectateur dans le flou en ne mettant la lumière que sur de rares éléments… qui ouvrent sur d’autres interrogations. Si cela aurait put être un moyen de laisser planer le mystère, le fait que la fin du film soulève plus de questions sans répondre vraiment à quoi que ce soit fait de Midnight Special un film perturbant, frustrant.

En sortant de la salle, nous semblions tous un peu sur notre faim. La réalisation n’est pas dégueu, en soit c’est pas mauvais, les acteurs sont convaincants, certains passages sont intéressants, mais ce road trip manque d’éléments clairement définis pour en faire un film correct. Dommage.

Du même réalisateur et aussi avec Michael Shannon, je recommande plutôt Take Shelter.