Archives pour la catégorie Cinéma

Star Wars VII Le Réveil de la Force . Snooze

Star Wars VII Le Réveil de la Force

Enfin ! Enfin il est sorti et bon sang que ça fait du bien ! Fini de faire attention aux spoils, fini d’angoisser sur ce que cela pourrait être. Bref, enfin il est là !

Comme d’habitude ce sera sans spoil que je vous parle de Star Wars VII Le Réveil de la Force et pour être certain de ne pas faire de bourde sur les photos, je ne mettrai que des machines ;)

Chère bande annonce…

Chère bande annonce,

Je t’écris ces quelques lignes pour te dire en toute sincérité que tu me déçois, j’ai envie de faire une pause. Non, ne pleure pas, je te comprends, tu as envie de montrer tout ce en quoi tu crois, tu veux partager, c’est noble. Mais depuis quelques temps, tu en dis trop.

Désormais je t’évite. Tu as dû le remarquer ces derniers temps, quand tu essaies de me parler de quelque chose que j’attends, je me détourne de ton regard, je ne veux pas sentir ton souffle dans mon cou.

La magie s’est rompue entre nous il y a quelques mois. Tu avais sorti tes plus belles images pour Interstellar, tu étais mystérieuse, tu m’as séduit, tu me faisais envie, oh oui, très envie. Et quelques jours à peine avant ce grand moment, où j’allais découvrir cette histoire dont tu avais su me préserver de tes surprises, tu t’es habillée comme une fille facile, avec tes images racoleuses, tes révélations en pagaille. Où est passé ta timidité, ta sobriété ?

Tu m’as déçu, et pendant ces quelques minutes où tu m’as imposé ces images que je ne voulais pas voir avant le grand jour, j’ai décidé de t’éviter et ce n’est pas chose facile, tu es tellement présente.

C’est compliqué pour moi de ne pas te croiser, tu es partout : dans des pubs sur internet, dans le hall des salles de cinéma, sur des écrans dans les magasins, même dans les conversations !

Tu as aussi évolué puisque maintenant tu te montres dans des Let’s Play de jeux vidéo, durant parfois quelques heures, pendant lesquels tu voles la magie du début de jeu à de nombreux joueurs. Te rends-tu compte du plaisir de la découverte que tu enlèves sans remords à tant de personnes

Bon, ok, cette évolution est plus facile à esquiver que ta présence avant un film ou dans les lieux publics où tu es vicieuse et dominatrice, il suffit de ne pas cliquer.

Tu prends trop les devants maintenant et tu m’enlèves ce plaisir de découverte qu’un jeu ou qu’un film peuvent me réserver. Et c’est pour cela que je voudrais que l’on prenne de la distance. Je ne te dirais pas que ce n’est pas de ta faute, mais que c’est la mienne. Non, ça fait cliché, c’est trop facile et c’est faux.

Tu es la seule fautive dans l’échec de notre relation.

Chère bande annonce. Va bien te faire voir ailleurs.

Cordialement.

Bisous

Taka