Sucker Punch . Envie de fan service ??

Sucker Punch

Synopsis :
Après le décès de sa môman, Babydoll se défend contre son beau-père(vers) mais suite à  une balle perdue tue sa petite soeur. Voulant toucher l’héritage que la mère a laissé à  ses deux filles, beau-papa s’arrange pour faire interner la dernière. Babydoll va devoir trouver un moyen de s’échapper avant d’être lobotominser.

Mon avis :
A yé, après les adaptations à  gros sousous, Zack Snyder nous pond une histoire originale. Et quoi de plus accrocheur que des jeunes demoiselles en tenues légères ? Des jeunes demoiselles en tenues légères avec des armes qui poutrent des zombies pardi !


Bon j’avoue j’ai peut-être un peu simplifié… Mais bon ça doit être vendeur si vous avez cliqué LOL

Snyder nous sors un film bourrés de genres différents, un film un peu fourre tout. En vrac : du steampunk, des décolletés, des samourais, des culottes, de la seconde guerre mondiale mixée avec des zombies nazis, du cabaret, des chevaliers contre des dragons, un asile de filles, des robots tueurs, un faux Carradine etc…

Visuellement il ne s’est pas endormi, le film est riche, bourré de détails. On bascule entre les univers et cela nous semble presque normal. Si l’aspect cabaret que l’asile prend sous le regard drogué de Babydoll n’est pas très clair, cela permet de ne pas tomber dans le cliché du milieu hospitalier décrépis.

Babydoll et ses copines doivent récupérer certains objets pour s’enfuir. Elles profiteront des danses lascives de la jeune blondinette pour oeuvrer. Ses danses sont une vraie transe, une porte vers un univers phantasmagorique permettant à  Zack Snyder de s’amuser avec des univers qui à  prioris n’auraient jamais pu cohabiter sur la pellicule.

Il est au final assez dommage qu’on ne la voit jamais danser surtout que cela devait être agréable pour que tous les protagonistes du film ne puissent pas détourner leurs regards de ses prestations. Cependant, de nombreuses chansons de la bande originale, des reprises sympathiques, sont interprétées par des actrices, souvent Emily Browning d’ailleurs, et du coup je me demande si au début Zack ne voulait pas appuyer plus l’aspect cabaret du film comme il nous le montre dans le générique de fin. A suivre dans une version director’s cut de la méga edition collector qui fait saigner la carte bleue ?
Quelques part c’est dommage, certes le film est vraiment dynamique, mais du coup les séquences dans l’hôpital/cabaret manquent de quelque chose…

Tiens au sujet des éditions collector… La Fnac prend un peu les clients pour des cons vaches à  lait nan ? Parce que vendre des morceaux de coffret collector à  100€ avec les places de ciné (donc en gros sans avoir vu le film) et devoir revenir plus tard pour aller chercher la galette d’un film qui nous aura ptet plu avec un peu de chance, ou pas… C’est clairement un concept que je ne comprend pas… Surtout qu’il y en aura au moins un de coffret collector à  la sortie du DVD/Bluray/copie numérique/VHS/pyrogravure alors bon… Bon allé, fini le coup de gueule…

Revenons briévement au dynamisme du film. Snyder used et abused (haha, sweat dreams ^^ ) de ralentis, de caméra qui tournent autour des personnages et au final cela rend les séquences d’action un peu décevantes, trop d’effet tue l’effet.
Scénaristiquement… bon, c’est pas ça qui compte réellement… Il y a quelques surprises certes mais ce sera surtout visuellement que les surprises seront présentes.

Sucker Punch - Rocket, Sweat Pea & Blondie / Jena Malone, Abbie Cornish & Vanessa Hudgens
– A table les Naz(omb)ies, c’est les restaus du plomb ! –

Ma conclusion :
Sucker Punch est un mélange détonant assez simpathique. Certes, je dois faire clairement partie de la cible (des filles, des gunfights, de la SF, des dragons… bref) donc du coup ça m’a bien plu. J’ai quand même une certaine frustration, notamment sur le fait que les séquences hôpital/cabaret manquent de développement. Ces passages servent de liens entre des univers qui n’ont rien en commun et pourtant ils donnent une sensation de manque. Ajoutez à  cela un abus d’effet de caméra (comme un débutant en photoshop utiliserait trop d’effets) et vous obtenez les éléments qui m’ont déçus dans Sucker Punch.

Ce film n’en est pas moins vachement sympa et je pense que le revoir pour voir tous les détails des scènes et pourquoi pas une seconde lecture ne sera pas superflu.

Sucker Punch - Babydoll / Emily Browning
– Euh, on m’avait parlé de pailettes et de froufrous… On m’aurait menti ? –

Réalisé par Zack Snyder
Avec Emily Browning, Abbie Cornish, Jena Malone, plus (lien allociné)
Long-métrage américain
Genre : Fantastique, Action, Thriller
Durée : 1h50min
Année de production : 2011
Distributeur : Warner Bros. France
(Textes par Taka / Infos et images : Allocine)

Sucker Punch - Un nazi zombi steampunk / Un Helghast qui s'est perdu
– Bah mince, je ne suis pas dans Killzone ici ? –

4 commentaires

  • Yeah!! Je l’ai adoré aussi!!^^
    J’aime beaucoup ta critique (je la partage sur beacoup de point (tous en fait) sauf peut etre les effets de caméra qui ne m’ont pas du tout choquée. (par contre, j’ai encore BEAUCOUP de mal à  accepter les faux raccord de talons dans les scènes d’action…. ca devrait etre corrigé je pense, on le voit dans tous les films de minettes qui se battent ce faux raccord…)

    M’enfin, j’ai hâte de le revoir pour être sûre d’avoir bien tout compris et de ne pas perdre une miette de l’esthétisme de cette petite merveille^^

    (ah oui et je connaissais pas le concept de la Fnac… LOOOOOL -__-a)

  • Content que ma critique t’ai plue ^^

    Sinon pour les "faux raccords" tu penses aux talons mous dans les scènes d’action que personne ne verra parce que ça dure 0,25 secondes ? Honnêtement, même après avoir vu l’émission de Allociné qui en parle je ne m’en rend pas compte donc ça ne me dérange pas XD

    Maintenant je pense que c’est un film vraiment sympa à  revoir, déjà  pour l’action, pour les détails et aussi qu’en second visionnage on peut voir certains éléments différemment.

    Enfin, pour le concept de la Fnac, ils l’avaient aussi fait pour Tron Legacy, maintenant je ne suis pas certain qu’ils l’avaient fait avant. Mais bon, au final… LOOOOOL (jaune…)

  • Non non tu regarderas durant les scènes d’action elle porte des chaussures à  semelles plates :)
    La première fois que ca m’a choqué c’était dans Wanted (quand elle passe sous le pont couchée sur le train par exemple)… ensuite y a eu Watchmen (notament quand elle saute dans un trou (en plus ses talons changent tout le temps. Un coup haut, un coup bas, un coup chromé, un coup noir. J’ai eu le temps de m’y attarder j’ai pas trop aimé le film :/) et maintenant Sucker Punch (dans la première scène de baston avec les samourai géants c’est vraiment visible^^)

    Bon après je pense aussi que ma formation en multimédia (dans laquelle on nous a appris à  faire attention à  ces détails joue beaucoup). Mais bon…. Ca excuse pas!^^

  • Bon moi les ralentis ça m’a quand même pas mal dérangé pendant le film mais bon l’univers du film est assez sympa. A revoir mais pas "ze méga coup de coeur".