Total Recall Mémoires Programmées

Total Recall Mémoires Programmées . Braaaiiiiiinnn

Total Recall Mémoires Programmées - 01

Synopsis
Après une catastrophe chimique, seules l’Union Fédérale Britannique (UFB) et la Colonie (l’Australie) sont des zones vivables. L’une est riche, l’autre est la main d’oeuvre qui se rend en UFB pour travailler par un ascenseur qui traverse la Terre : La Chute.
Douglas Quaid est un ouvrier qui se fait chier et il va faire joujou avec son cerveau chez Rekall, une boîte qui vous plante des souvenirs dans le crâne. Ca part en sucette quand une équipe de militaires débarque et que Quaid les descend sans trop savoir comment.

Mon avis
C’est la folie des remake ! J’avoue que je ne me rappelle pas des masses du premier film mais bon, je me suis laissé tenté. Soit cela me revient pendant le film, soit ce sera comme un tout neuf ^^
Au passage, en France on a eu droit à un sous-titre, peut-être que les diffuseurs français n’assumaient pas ce côté « remake » ou peut-être tout simplement parce que le scénario est différent du film de 1990 ?

Visuellement le film en met plein la vue. Entre une colonie humide qui fourmille de détails à chaque coin de rue et avec une architecture tellement folle qu’on se demande comment cela tient et une UFB aseptisée et peu inspirée qui rappelle beaucoup de cités déjà vues dans d’autres productions de SF.

Les scènes de combat/gunfight/poursuite en mettent aussi plein la vue, peut-être un peu trop. J’ai un peu saturé lors de la scène avec un ascenseur entre un rubix-cube et le film cube. Elle est juste… trop : trop longue, trop abusée, trop facile…
Mais bon, les plans sont dans l’ensemble lisibles et bien choisis.

Total Recall Mémoires Programmées - 02 - Douglas Quaid / Colin Farrell

– Bizarre le fauteuil de ce dentiste… –

Trop facile pourrait aussi être rajoutée à l’affiche du film. En effet Douglas Quaid avance un peu trop facilement. Bon il se prend bien quelques coups mais tout s’enchaîne avec une telle facilité que s’en est presque dommage. Autant dans l’action qu’avec les relations entre les personnages.

La quête principal du personnage concernant la recherche de son identité est presque occultée par ce qui se trame entre les deux zones et finalement on a un acteur inattendu : La Chute. Faut-il y voir la chute des hommes vers une société propre, aseptisée et régie par un gouvernement strict ou la chute de l’homme (trop ?) civilisé vers une société moins riche mais plus vivante bien que soumise ? (ou alors je me pose des questions idiotes là où il n’y en a pas…)

Ma conclusion
Bon, honnêtement, Total Recall Mémoires Programmées aurait porté un autre nom, je n’aurais pas fait la différence ^^’ On a bien droit à quelques clins d’oeil auxquels j’ai fait « tilt » (même trois fois tilt ^^ » ) mais sinon je n’ai eu aucun sentiment de déjà-vu.
Total Recall Mémoires Programmées est donc un film de SF agréable, bien joué et bien réalisé avec sa dose de scènes « bling bling » (boum boum) pour flatter la rétine (mais moins les tympans).

Total Recall Mémoires Programmées - 03 - Douglas Quaid / Colin Farrell

– Encore un fauteuil ? Mais c’est bon, ils vont bien mes plombages. –

Réalisé par Len Wiseman
Avec Colin Farrell, Kate Beckinsale, Jessica Biel, plus
Titre original Total Recall
Long-métrage Américain, Canadien
Genre : Science fiction, Action, Aventure
Durée : 2h01
(infos et images : Allocine / Textes par Taka)

Total Recall Mémoires Programmées - 04 - Vilos Cohaagen, Lori & Melina / Bryan Cranston, Kate Beckinsale & Jessica Biel

– Comment ça, c’est pas le plateau de Underworld ici ? –

3 commentaires