Buried

Buried

Réalisé par Rodrigo Cortés
Avec Ryan Reynolds, Robert Paterson, José Luis Garcà­a Pérez, plus (lien allociné)
Long-métrage espagnol
Genre : Thriller
Durée : 1h35min
Année de production : 2010
Distributeur : Rezo Films
(infos et images : Allocine)

Synopsis :
Paul se réveille enfermé dans un cercueil enterré. Il n’a que peu de temps pour s’en sortir…

Buried - Paul Conroy / Ryan Reynolds
– Quitte pas chérie, je fais aussi de la pub pour mon BlackBuried pendant la critique. –

Mon avis :
Un mec dans une cabine avec un téléphone… C’est Phone Game vous me direz… Bah non, en 2010 c’est Boring Buried…
(Oulala, je suis en forme pour les jeux de mots pourris ce soir LOL  )

Le film tient sur les épaules de Ryan Reynolds. Et oui, à  part une vingtaine de secondes oubliables, c’est la seule tronche que l’on aperçoit durant tout le film. Je dit « aperçoit » parce qu’on est sous terre dans une boîte avec pour seule source de lumière un Blackberry (on l’aura compris, ce téléphone trop bien capte sous terre), un briquet, des bâtons lumineux et une torche au rabais (même pas un placement de Maglite :nerd: )
Donc pépère est dans le noir mais son jeu est assez bon pour nous faire ressentir sa tension, sa peur et passera par diverses expressions de manière crédible et plutôt bien jouée. Dommage qu’un film ne se suffise pas à  la prestation de l’acteur, sans quoi il aurait été très bien mais nous allons voir que le reste n’est pas à  la hauteur du jeu de Ryan.

En effet, dans le principe, c’est un film déjà  vu, je l’ai mentionné plus haut. Toutefois, là  où Phone Game nous tenais en haleine et développait un aspect du personnage qu’on n’aurait pas imaginé tout en continuant à  faire monter la sauce, Buried nous enferme dans la boîte avec Paul et… et c’est tout. Au début du film on veut savoir si il va s’en sortir et comment, normal quoi, mais il faudra bien autre chose pour nous occuper 95 minutes… Bon alors je ne vous dis pas de quoi il s’agit, il se passe bien un truc mais ça dure 2 minutes… le reste du temps le personnage est accroché à  son Blackberry (ils se sont donné la peine de nous le montrer 75 minutes du film, je me donne la peine de le mentionner plusieurs fois) et à  son Zippo (même remarque).
Bon ok, l’action il n’y a pas que ça d’accord… Mais dans ce film il n’y a même pas autre chose. On a un personnage inintéressant au possible, pas développé, une situation dramatique mais ne laissant pas d’ouverture…

Au final le film ne sert qu’à  trois choses :
1. Dire que le Blackberry et le Zippo c’est trop de la balle parce que l’autonomie c’est trop hardcore tu vois t’as vu gros
2. Dénoncer de manière super perverse le bordel monstre de l’administration américaine (on n’est pas mieux mais on en fait pas encore ? un film) et les manipulations médiatiques que sont capables de faire les bureaucrates pour garder leur sous-sous
3. Aux USA ils n’aiment pas l’Irak

Buried - Paul Conroy / Ryan Reynolds
– Zippo ! Ô mon Zippo, dit moi qui est le plus bo… –

Ma conclusion :
Ennuyeux, pervers (limite malsain)… Buried aura réussi à  m’énerver (c’est pas souvent, la preuve, j’aime Resident Evil)
Bon ok, il pointe du doigt des faiblesses des bureaux américains… mais la façon de le montrer n’est pas là . D’autant que le réalisateur est espagnol, alors véritable message ou image trop stéréotypée et mal interprétée des USA ??
Bref, vous l’aurez compris, j’ai pas aimé et je ne vous le recommande pas… En tout cas je m’étonne d’avoir dit autant de choses…

Buried - Paul Conroy / Ryan Reynolds
– Bon, la critique est finie, voyons comment fonctionne ce gode phosphorescent… –

6 commentaires

  • En plus pour les claustro c’est pas du tout tip top, moi j’ai trouvé ça assez malsain, dérangeant et très désagréable à  regarder !

  • Mhh, je n’irais pas le voir, sûrement, mais pour satisfaire ma curiosité, pourrais-tu spoiler un peu et raconter ce que le film "révèle" ? Ou alors tu préfères garder ça pour toi, pour forcer les autres à  souffrir comme tu as souffert ? LOL

  • C’est dommage la bande annonce interactive (avec usage du téléphone du spectateur) m’avait semblée être une très bonne idée, et bêtement, je pensais que le film serait lui aussi original.
    Mais bon, étant clostro, j’ai pas osé y aller, et ta critique me dissuade même d’en faire la promo autour de moi.
    Merci d’avoir subit "ça" pour nous :3

  • Eawyne > Bon je t’ai envoyé ça par mail histoire de pas spoiler ici ^^"

    Sorephène > Ma moitié (Carotte) est clautro et elle a tenu tout le film. Elle y a même été plus accroché, probablement parce qu’elle ressentait plus la situation. Maintenant pour son avis, elle l’a donné elle même XD
    La seul Bande annonce qu’on ai eu n’était pas interactive, il se passait quoi en fait ?
    En tout cas, je t’en prie ^^ je m’en suis remis en partie par le film que nous avons vu le lendemain (critique en cours d’écriture :siffle: )

  • En fait, la bande annonce commençait, on voyait le mec enterré. Il essaie d’appeler l’administration de je sais plus où et tombe à  un autre endroit. Après il voulait appeler quelqu’un d’autre. A ce moment, ca te demandait d’entrer ton numéro de portable. 2 secondes après, ton téléphone sonnait et, comme n’importe qui t’appèlerai, tu entendais la suite de la bande annonce dans le téléphone. Et il te demandait d’appuyer sur 1 2 ou 3 suivant si il devait utiliser son briquet, cogner contre les planches ou je sais plus trop quoi faire d’autre.
    C’était cool :)
    Et le jour de la sortie, je recevais un sms "merci d’être venu en aide à  Paul Conroy ! N’oubliez pas, Buried sort au cinéma aujourd’hui." (et aucun autre pollutionnage de téléphone^^)

    Après pour la claustrophobie, je comprends tout à  fait qu’on puisse être plus immergé dans le film ^^ Après c’est "est ce qu’on aime cette sensation ou non?". Personnellement, je ressortirai sans doute de la salle avec les ongles rongés au sang.^^

  • Rétrolien : 127 heures . Love story avec un caillou | Dans l'ombre . Blog vidéolugeek illustré de Taka