Unravel - Header

Unravel . Suivez le fil

Après avoir terminé The Legend of Zelda Breath of the Wild, je me suis dit qu’il était temps de faire quelques jeux un peu plus courts ^^ J’avais Unravel en stock et je m’attendais à un petit jeu de plate-formes tout mignon. Je ne m’attendais pas à ça.

Unravel - 01

Petit jeu de plateforme, il l’est. Unravel n’est pas très long, sa difficulté n’est pas élevée et il est très accessible. Mignon, il l’est aussi, mais sous son aspect d’histoire toute choupi, Unravel cache bien d’autres choses.

On suit donc un petit bonhomme de laine, Yarny, qui va parcourir une maison à la découverte de photos, rentrera dedans pour y retrouver des souvenirs et les utiliser pour en faire un album. En avançant, la peluche déroule son propre fil et ce même fil permet de résoudre certaines énigmes afin de continuer de progresser. On tombe régulièrement sur des petites pelotes de laine qui permettront au petit gaillard de se refaire une santé.

Unravel - 02Les décors sont variés et très jolis : j’ai martyrisé la touche de capture d’écran ! La pauvre. Les animations de Yarny sont aussi très réussies et en plus de celles liées aux différents mouvements que l’on peut effectuer, il réagira aussi en fonction du contexte : il regarde autour de lui, est parfois curieux, parfois inquiet, bref, il semble vivant. Mes chats ont d’ailleurs porté beaucoup d’attention au petit bonhomme et ont même cherché à l’attraper.

En suivant le fil des photos visitées, on déroule celui de la vie d’une famille pour en remplir un album entre photos et interrogations. La narration se déroule grâce à ce bout de laine qu’on tire tout au long du jeu et sans crier gare, le jeu touche.
Unravel - 03Oui… Alors que dès le début du jeu je me doutais où il allait m’emmener, lorsque j’attaquais le dernier chapitre, je sentais une tension. Et lors de la cinématique de fin : des larmes. Si j’ai déjà été touché par des jeux, Unravel aura été le premier à me faire pleurer. Il y a plusieurs choses qui rentrent en compte : le contexte, l’expérience de chacun, la sensibilité. Je n’aurais probablement pas chouiné il y a un an, mais aujourd’hui, ce jeu a fait mouche.

Au delà de l’histoire que l’on complète lors de nos pérégrinations, Unravel porte un discours écologique. La réflexion n’est pas poussée mais très bien intégrée à la narration.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé Unravel. Intéressant et agréable à jouer, une narration très bien amenée, touchant, visuellement très joli et bien animé, je vous encourage à y jouer. Il n’est peut-être pas très long, mais il est maîtrisé, bien équilibré et d’une efficacité à toutes épreuves.

Unravel - 04

Captures d’écran réalisées par Taka, pensez à me prévenir et me créditer (pseudo & site) si vous désirez les utiliser :)

3 commentaires

  • Rohlala, tu m’as encore plus donné envie de le faire! Et à mon avis je vais devoir craquer pour une version PC, ça n’arrivera probablement jamais sur Switch…
    Mais un jeu aussi mignon, avec de la réflexion et de l’émotion, j’ai de plus en plus envie de m’y mettre!

  • Tu m’as déjà fait lire un manga de ouf, tu ne vas quand même pas me donner envie de faire un jeu vidéo quand même?
    Sinon c’est adapté pour une poupette de 7 ans?

  • Seilin . Je n’ai pas entendu parlé d’une adaptation sur Switch, dommage, ce jeu serait très bien dessus et même sur Vita. Mais vas-y, craque :D

    Tual . C’est peut-être un poil juste pour ta  »poupette ». Certains passage seront un peu compliqué à passer je pense, surtout si elle n’est pas habituée aux jeux de plate-formes. Mais vous pouvez le jouer ensemble, héhé ^^

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

O.O LOL ;-) :vomi: :triste: :siffle: :reveil: :pense: :p :nerd: :miam: :love: :love2: :fleur: :dodo: :dodo2: :demon: :chante: :bave: :D :-/ :-) :( *baille*