Les Infidèles - 01

Les Infidèles . Rentrent dedans

Les Infidèles - 01

Synopsis
Série de courts métrages mettant en scène des mecs qui ont faim. 7 réalisateurs pour 7 visions plus ou moins différentes de la déviance masculine.

 

Mon avis
Bon, Jean Dujardin est bankable, Gilles Lellouche lui tient la bite main, on pourrait penser que les studios vont le laisser faire n’importe quoi, de toute manière il est à l’affiche, ça devrait se vendre facilement. Histoire de se faire une idée de cette réalisation morcelée et de potes, on y va, ce sera mieux que de cracher dessus sans savoir.

Bon en terme de réalisation, si les courts métrages ont quelques nuances, on a dans l’écran quelque chose d’assez homogène. Les différences qui m’ont le plus frappées ce sont surtout les productions de Hazanavicius, plus lente et moins contrastée et celle du duo Dujardin/Lellouche qui se payent un voyage à Las Vegas pour un final démesuré avec les lumières contrastant avec la nuit et le désert pour contraster avec la ville (et symboliser un sentiment de peur face à la tromperie ?)

Plus le film avance et plus quelque chose dérange. Si l’homme trompe sa femme, et parfois de manière assez douteuse, la tromperie de la femme est à peine suggérée, et uniquement durant la crise de couple jouée par Dujardin/Lamy.
Comment ça ? Les femmes ne trompent pas ou peu ? Mwoé, on est en 2012 les enfants, la femme soumise c’est terminé…
Dans le même sens, la tromperie masculine est à peine vue par le point de vue des femmes. On a donc un films de mecs, les mecs trompent, les femmes décorent. Dommage, on est en face d’une série de courts métrages, rien de plus pratique pour mettre en scène différents points de vue.

Les Infidèles - 02 - Greg & Fred / Gilles Lellouche & Jean Dujardin

– J’crois que j’deviens parano…
– C’est Las Vegas mec ! –

Les personnages principaux sont joués par Jean Dujardin et Gilles Lellouche. Clairement, Dujardin m’a gonflé la plupart du temps. Équipé de son air de roi du monde, il surjoue beaucoup trop souvent.
Face à lui, Lellouche nous montre un panel de personnages plus intéressants, plus tiraillés, plus humains.
On notera aussi les apparitions réussies de Manu Payet et Guillaume Canet.

Désolé, je ne parle pas des interprétations féminines, on ne les voit que trop peu à mon goût pour juger de leur jeu. Dans l’ensemble elles s’en sortent plutôt pas mal même si j’ai eu du mal avec Alexandra Lamy.

Conclusion
Mis à part le court métrage « Les infidèles anonymes » et la saynète avec Manu Payet qui le précède je n’ai pas trouvé le film intéressant. J’ai même été tenté de le taguer « A éviter » mais ce serait trop radical.
Ça fait trop film de copains, ils se sont certainement amusés à écrire et tourner tout ça mais ça manque de diversité de point de vue surtout avec le principe des courts métrages   qui était le format idéal pour ça. De plus, le fait de tout le temps voir le duo Dujardin/Lellouche n’aide pas à varier tout ça.

Les Infidèles - 03 - Lisa & François / Alexandra Lamy & Jean Dujardin

– Tu sais chérie, avant d’avoir l’air déchirée, faut allumer la clope… –

Réalisé par Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Alexandre Courtès
Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Alexandra Lamy, plus
Long-métrage Français
Genre : Comédie
Durée : 1h49
(infos et images : Allocine / Textes par Taka)

Les Infidèles - 04 - Greg & Fred / Gilles Lellouche & Jean Dujardin

– Putain, mais pourquoi on a claqué tout le budget à Vegas ?! –

Un commentaire