La réalité virtuelle 2 - Header

La réalité virtuelle . Plein la vue ?

Il y a un an, je vous avais donné mes craintes et mon opinion sur ce qui serait, selon le point de vue de certains, l’avenir du jeu vidéo : la réalité virtuelle (ou VR pour Virtual Reality). Pour les curieux, je vous invite à (re)lire mon article ICI.
Pour les fainéants, revoici le contexte : je n’ai touché à un casque de réalité virtuelle qu’étant enfant, dans une salle d’arcade, c’était bluffant, pas très beau mais sympa. Maintenant on commence à sérieusement en parler mais je n’ai pas eu l’occasion de tester les gros casques : Oculus Rift (d’ailleurs il sort vraiment un jour celui-là ?) ou Project Morpheus pour ne citer qu’eux.

J’ai toutefois eu l’occasion d’essayer un petit frère de ces casques de brutes.

En effet, suite à un échange de tweets et d’e-mail, Cadeau Maestro m’a prêté un casque Immerse de thumbsUp! pendant quelques jours (celui-ci : clic clic). Il s’agit d’un casque dans lequel viendra se loger un smartphone, il suffira d’utiliser des applications adaptées à la réalité virtuelle. Le look du casque est simple mais fonctionnel. Le téléphone est maintenu par un système d’étaux à ressorts et les lentilles ainsi que les sangles sont ajustables pour s’adapter au mieux à votre vue/visage.

La réalité augmentée 2 - 01

Alors oui, je sais, je ne peux toujours pas donner mon ressenti sur un casque de gamme supérieure, mais en tous cas, remettre ma tête dans un casque VR avec un peu plus de recul m’a permis d’affiner mon point de vue, je vais y venir.

Ayant un smartphone sous Android (le Nexus 5), je télécharge dans un premier temps l’application Google Cardboard. Elle propose quelques applications pour découvrir la VR et permettra de centraliser plus tard une bonne partie des applications téléchargées. Je mets donc ma tête dans ce casque, il appuie un peu sur mon nez mais à part ça les quelques réglages se font vite, à moi la réalité virtuelle. Première impression, dans les menus de l’application, c’est fluide, ça paraît con à dire, mais je sens bien que le gyroscope de mon téléphone est bien utilisé et précis, ça fait plaisir.

La réalité augmentée 2 - 02

Et là, je me rend compte que le casque ne permet pas de cliquer. Certaines applications permettent de cliquer en restant sur un élément précis, et dans ce cas, ce casque suffit largement, mais les applications qui suivent le cahier des charges Google, avec son Cardboard, utilisent le clic au moyen d’un bouton sur le côté gauche de leur visière. C’est plus réactif que de devoir attendre pour activer, j’ai d’ailleurs préféré les applications qui permettaient de valider au bouton permettant de donner un certain dynamisme.

Et là vous vous demandez peut-être comment je cliquais si le casque ne possède pas le bouton. En lisant le cahier des charges de Google (toujours lui), je me suis rendu compte que le bouton était en fait un aimant qu’on fait glisser de bas en haut. Comment ça intéragit avec le téléphone ? Je n’en sais rien, mais le résultat est là. Bref, je me suis équipé d’un aimant que je tenais sur le côté du casque et cela a fonctionné.

Au niveau des applications, j’ai essayé les bases avec Streetview et Youtube et ses vidéos à 360°. Streetview est sympa, et les vidéos… bah à part des clips, des vidéos touristiques et des prises de vue dans des cockpits divers, il n’y a pas grand chose à voir et surtout, sans une connexion de qualité ce sera une bouillie de pixels à 360°. Magique !

La réalité augmentée 2 - 03

Puis je me suis lancé dans les jeux et les applications. Les jeux sont rarement beaux mais au final, quand l’expérience est sympa, ça passe plutôt bien. C’est aussi globalement court et donc frustrant quand le jeu est bien. Mais à part quelques titres agréables, ce qu’il en ressort beaucoup, c’est que l’offre proposée tourne beaucoup sur du contemplatif. Je retiens comme jeux agréables à jouer InMind, DebisDefrag et Lost in the Kismet (un escape room trop court). Et comme application plus contemplative, la  bande annonce de Insidious 3 (oui, ça m’a étonné que ça me botte mais la réalisation de la vidéo est bien pensée pour la VR), Tilt Brush Gallery et Lanterns (c’est tout simple mais reposant)

Au final, j’en pense quoi de cette expérience ?

Bon je mets de côté le fait que j’en suis ressorti nauséeux, déjà parce que je ne suis pas habitué et j’ai gardé le casque un long moment sur la tête. En tous cas, d’un point de vue personnel, j’ai trouvé ça amusant, ça change. On est au début d’un truc, mais je ne considère toujours pas la VR comme l’avenir du jeu vidéo. Il y a moyen de faire des choses très bien, je pense notamment à des visites virtuelles pour des agences immobilières, une plaquette virtuelle pour des voyages et certainement d’autres applications très intéressantes et intelligentes auxquelles je ne pense pas en écrivant ces lignes. Mais le jeu vidéo ? Non, je n’y crois pas.

A petite dose, oui, c’est marrant, et dans ce cas un casque comme celui que j’ai eu l’occasion de tester est intéressant, il permet de découvrir des petits trucs amusants de temps en temps et de facilement faire essayer à des amis.

La réalité augmentée 2 - 04

[MODE VIEUX CON : activé]

Mais passer sur un modèle plus onéreux, s’enfermer complètement dans ce casque sans pouvoir faire attention à ce qui se passe autour de soi, sans pouvoir partager en direct à ses proches l’univers qu’on est en train de découvrir… Ça me rend un peu triste. Je ne streame pas (rappelez-vous ma peur à ce sujet dans leTFGA#9) mais quand ma femme me regarde jouer, parfois elle regarde, on en parle. Avec la VR, elle ne verrait qu’un homme, la tête enfermée et gesticulante, qui n’aurait même pas conscience qu’elle est là. Je ne dis pas que ça ne peut pas apporter des sensations en plus, mais le jeu (haha) en vaut-il la chandelle ?

Est-ce que ça vaut réellement le coup de se mettre des œillères ? Et je ne parle pas du regard du grand public nourrit aux émissions à débats de la télévision, vous savez, ce genre de plateau télé où ils sacrifient les joueurs sur l’autel de l’incompréhension pour le dieu audimat.

Franchement, si c’est comme ça que vous voyez l’avenir du jeu vidéo, c’est dommage.


Bonus : Pour finir

Sinon, en plus de m’avoir prêté le casque (merci), Cadeau Maestro m’a proposé un code de réduction pour mes lecteurs. Si vous comptez laisser quelques deniers sur le site, utilisez le code MERCITAKA pour bénéficier d’une réduction de 5% ;)
C’est valable jusqu’au dimanche 9 août minuit et c’est sans minimum d’achat.

La réalité augmentée 2 - Bannière