Japon Jour 11 . Kyoto

Jour 11 : Mercredi 27 juillet 2011

Aller hop, aujourd’hui journée libre ! Programme du jour :
Marcher et avoir mal aux pieds : OK
Coups de soleil : OK
Faire des achats inconsidérés : OK
Trouver de la Guiness moins cher qu’en France (Haha, genre c’est possible) : OK (HEIN ??) Sisi -_-

Donc, ce matin, pas d’impératif mais on se lève quand même tôt, une chose qu’on repoussait depuis un moment à faire, maintenant, c’est fait ou en tout cas commencé. A 10.00 on lève le camp pour laisser la chambre à nettoyer.

Direction le château Nijo. On y va à pieds, ça nous permet de découvrir d’autres rues deKyoto. Ce château est bien entretenu et son jardin vaut le coup d’oeil. La particularité du bâtiment est son plancher dit rossignol. Il craque mais il chante surtout, et ça c’est prévu. Cela permettait de savoir quand quelqu’un approchait afin de protéger le Shogun. Le simple fait de devoir retirer ses chaussures en y entrant aide à créer une atmosphère de calme, c’est comme à la maison, avec un gros plancher qui chante =)
Dans le jardin nous avons vu une mante religieuse qui jouait à cache-cache avec l’objectif, c’était amusant de la voir se décaller sur sa feuille pour ne pas être prise en photos.

Puis on continue, toujours à pieds, vers le palais impérial. Il fallait s’y prendre à l’avance pour pouvoir le visiter, tant pis, on se limitera aux jardins.
On tombe sur la villa Kan-In-No-Miya ouverte au public à condition d’ôter encore une fois ses chaussures. J’ai beaucoup aimé, elle permet de se rendre compte de la conception des vieilles batisses japonaises plus modestes que les temples ou châteaux, bien que déjà pour les personnes riches. Calme, chaleureuse, on a envie d’y rester. Une petite exposition parlant du palais impérial et de ses jardins/annexes meublait les pièces accessibles.

Juste à côté se trouve le petit sanctuaire Munakata. Loin des lieux de cultes envahis par les touristes, celui-ci est calme, bien entretenu, bref, très agréable à regarder et probablement pour venir y prier.

On poursuit dans le parc impérial et on finit par manger dans le restaurant sur place. On avait peur d’avoir des plats hors de prix, mais pas du tout, on se retrouve dans une sorte de cantine aux prix très intéressants. Pas de racket de ce côté, les nouilles n’en sont que plus savoureuses.
On finira notre tour du parc pour digérer et cuire sous le soleil qui décide de se pointer pour nous rendre une courte visite.

La suite de la journée sera moins culturelle. On tourne dans la ville sur un trajet qu’on se défini et on décide de se laisser aller à la surprise. On croise un troupeau de fourmis en train d’essayer de bouffer et transporter une sauterelle encore vivante… Un peu plus loin leur copines auront déjà entamé un grillon… Faut pas les faire chier les fourmis japonaises !
On s’arrête dans des magasins, on trouve un café dans lequel ils servent certains cafés avec un dessin à la crème (Carotte aura le droit à un chien, moi une plante stylisée), un bar avec la pinte de Guiness à 5€ en tarif normal (c’est dingue quand même de trouver de la Guinnes moins chère à l’autre bout du monde). La fin de journée sera la plus déraisonnable… Je craque pour 2 figurines >_<

On rentre lessivé, et après une bonne douche, on va essayer le nouveau pub irlandais en bas de l’hôtel. La pinte y est plus chère qu’à celui qu’on a croisé dans l’après midi, mais c’est moins loin et pas si éloigné des tarifs français. On passe une soirée agréable, la bière fait du bien, la bouffe est bonne bref nickel. Et là c’est le drame, un troupeau de touristes américains débarque et beugle comme s’il était en territoire conquis… Merde vous n’êtes pas les seuls les mecs, fermez-la un peu !
Donc constat : il n’y a pas qu’en France qu’il sont comme ça… Bon ils ne le sont pas tous, mais c’est forcément ceux là qu’on remarque… C’est pareil quelque soit la nationnalité, mais là… Ouh putain, on était hors de nous ! On s’est barré fissa, je souhaite bon courage à la serveuse qui me remercie de ces encouragements. Alors oui, ils vont faire tourner le commerce, mais ils font fuir la clientèle aussi  :(

Une fois rentré, je finalise ce qu’on avais commencé le matin mais le site internet étant récalcitrant, je finis par descendre près de la réception pour le faire via une application mobile en wifi… Pas sûr que le rendu soit le même mais bon… Du coup, je finis très tard, alors pas de note de blog… mais ça vous vous en êtes aperçus -_-‘

Un commentaire

  • Merci pour toutes ces belles photos tout le long de votre séjour, elles respirent
    la sérénité depuis votre arrivée à Kyoto, mais où est la sauterelle (si je ne me trompe)
    qui jouait à cache cache ????? :(
    Bonne continuation et à demain
    おやすみなさい12つのキス :dodo: