Japon Jour 5 . Tokyo

Jour 5 : Jeudi 21 Juillet 2011

Aujourd’hui, direction Shibuya… nan Carotte, arrête de dire Shikibu…
On commence par le passage quasi obligé à la statue de Hachiko, statue en l’honneur d’un chien qui attendait son maître tous les jours à la gare de Shibuya et qui a continué à l’attendre même après son décès.
Et oui, le pauvre et fidèle toutou espérait toujours que son maître reviendrait, mais il ne pouvait pas deviner.

On traverse ensuite le fameux croisement de Shibuya qui déverse des tonnes de piétons à l’heure et on s’engouffre dans la tour 109, bâtiment regroupant plein de boutiques de fringues, accessoires et chaussures pour les nanas. On trouve une montre pour Carotte et on file de l’autre côté du croisement pour aller dans la tour 109 mens, la même chose que pour les filles mais un peu plus petit et pour les mecs… et les filles aussi, et on me trouve une montre (pas de jaloux comme ça !).

Puis on s’enfonce dans le quartier et on prend notre temps. On trouve la boutiqueMandarake et en voyant un pauvre escalier qui descend on se dit que le reste de la boutique sera ailleurs mais on se retrouve dans un sous-sol gigantesque remplit de manga, d’artbook et de figurines.

On a faim, on a faim, on a faim ! Et puis on veut se poser aussi… Alors on cherche un petit resto, objectif du jour : Ramen. On se fait interpeller par deux demoiselles se bataillant le chalant, l’une proposant des ramens (woé !) l’autre des soba, désolé pour la seconde, on suit les indications de la première qui nous montre un étroit escalier menant vers un petit restaurant en sous-sol dans lequel on passe notre commande via une machine afin de donner les tickets au cuistot qui nous prépare tout ça super vite.
C’était bien bon, et si le restaurant était vide à notre entrée, une grande famille aura finit de le remplir pendant que nous mangions. Mention spéciale concernant le t-shirt de la serveuse (la jeune fille qui nous a indiqué l’entrée) : No noodles, no life.

On continue à crapahuter et on poursuit notre balade jusqu’à Harajuku et Takeshita-Dori. L’effervescence y est bien différente. Le fait que les rues soient plus étroites et les boutiques plus petites et donc plus nombreuses doit y être pour beacoup.
On file ensuite vers Kiddy Land, une grosse boutique de jouets avec pleins de Hello Kitty. Les esprits un peu réveillés auront compris que c’est pour la miss que nous y allons. Mais arrivé à l’adresse ! Mince, plus rien ! Haha , la blague, ils l’ont déplacé le temps de travaux…
On y va donc et c’est vraiment le temple des joujous. Pleins d’univers différents se côtoient et même Snoopy qui avec sa Snoopy Town occupe la moitié d’un étage. C’est à la mode par ici.

Une fois sortis, on reprend la balade pour revenir sur Shibuya, l’objectif étant d’aller auAlcatraz, un bar dans la thématique de la prison hospitalière glauque et … glauque. Bref, on arrive au bâtiment, on monte dans l’ascenceur, j’appuie sur le bouton et… rien. Je rappuie sur le bouton et… toujours rien… Mince on ne va pas finir coincé dans un ascenceur en plein quartier bizarre de Tokyo quand même… Oui, le coin est hors norme (pour nous). De nombreux bars plus ou moins louches, des boîtes de nuits, des Love Hotel… Bref…
Puis on remarque un mot en anglais, blabla, bouton, blabla… Ah… Si ça ne marche pas c’est que ce n’est pas ouvert… On sort, je regarde les horaires et… Ah oui, ça ouvre dans 30min…
Mais on a besoin de se poser, donc on retourne au carrefour de Shibuya pour faire plus simple : un starbuck… woééé c’est original, je sais… mais crotte à la fin. Tant pis pour les cocktails dans les éprouvettes ou les cerveaux, bonjour la glace dans le gobelet.

Une fois notre glaglace terminée, on fait un tour dans le magasin qui l’héberge et on comprend mal une offre (qui me paraissait bizarre)… Alors non, un 5 avec un caractère à côté et 1200 Yens en dessous ça veut pas dire que c’est 5 CD pour 1200 Yens… même quand il n’y a pas de prix sur tous les produits (oui oui)…
Enfin on reprend le métro pour rentrer à l’hôtel. On fait un tour dans les ruelles puis on rentre définitivement.

6 commentaires

  • Juste un p’tit coucou des Zoufs pour vous souhaiter de continuer à bien profiter de votre voyage !!

    On vous bisouille très fort,

    Les 3 Zoufs

  • J’ai vu un film sur l’histoire de ce chien, ça s’appelle Hatchi, j’ai chialé comme une débile devant (pour changer ^^)
    Bisousss

  • J’ai vu un film sur l’histoire de ce chien, ça s’appelle Hatchi, j’ai chialé comme une débile devant (pour changer ^^)
    Bisousss

    (me suis trompée c’est pas Mamounette)

  • ça y est c’est la bonne interlocutrice ! mes remarques du jour : vous n’êtes pas seuls au Japon… et ils ont rudement bien pensé leurs problèmes de stationnement de véhicule…. merci pour ce récit du jour et ces nouvelles aventures (pauvres pieds) mais alors que d’images dans les yeux ! quel bonheur de lire le journal japonais le soir !
    bisous du jour !

  • On avait vachement aimé harajuku nous. Vous avez vu le magasin de caleçons ?

  • Oui, on a aperçu ce magasin… très… trop coloré pour moi XD