Japon Jour 7 . Tokyo

Jour 7 : Samedi 23 Juillet 2011

Aujourd’hui est notre dernière journée à Tokyo, snif, déjà :( Même si le temps n’a pas forcément joué en notre faveur (averses, nuages) il aura fait chaud et cela ne nous aura pas empéché de voir pleins de choses. De toute façon je ferai un petit récapitulatif sur ce que je pense de Tokyo dans une note bonus. Et oui, même quand on sera rentré vous allez encore en bouffer du Japon =)

Nos pieds ont mal et pour ce dernier jour on joue donc à domicile. On reste dans le quartier d’Ikebukuro, on tourne un peu avant l’ouverture des magasins et j’en profite pour retirer un peu de cash… Arf, mais c’est qu’elles sont sacrément compliquées ces machines, je veux juste de l’argent, c’est quoi tous ces boutons >_< Bref, tant bien que mal j’y arrive, sauvés !

On fait donc le tour des boutiques, Carotte trouve enfin ses t-shirt Hello Kitty et moi je me frustre à ne pas pouvoir acheter pleins de figurines… C’est grand, c’est fragile, c’est cher, donc forcément, avec les limitations de budget et de poids des valises (qui va quand même exploser je pense) bah, je m’abstiens… Arf !

On tourne on tourne et je crois que c’est le jour où l’on voit le plus d’enseignes de magasins en français. Oui ma bonne dame ! En bon français bien de chez nous. Mais pareil, prochaine note, bonus, toussa toussa…

Il est bientôt 13.00 et on aurait bien besoin de se poser pour les pieds et… pour manger, oui aussi. On avait repéré un restau dans une ruelle (c’est souvent moins cher et c’est pas pour ça que c’est moins bon, c’est juste moins passant et moins attrape couillontouriste) : ce midi ce sera sushi bar.
Nous voilà donc dans un restau, assis sur un tabouret avec une ribambelle de sushis qui défilent devant nous, n’attendant qu’une chose, être choisi par quelqu’un pour être mangé. Par contre tout est en japonais, et aucun prix n’est affiché, comme c’est la couleur de l’assiette qui donne le tarif, si on ne fait pas gaffe la note peut vite être salée. On se prend un plateau, un menu en gros, en pointant d’un doigt fébrile une photo à une serveuse qui se rendait compte que nous étions paumés.

Une fois notre plateau avalé, une certaine rouquine a encore la dalle. Elle chope une première assiette au vol, tout va bien, je l’aide même pour la suivante. Mais la troisième, je lui laisse se délecter de ce met délicat et rafiné qu’est… le poulpe ! Haha, oui j’avoue, c’est avec un sourire sadique que je la vois se décomposer. Visiblement elle n’aime pas ^_^’

Une fois nourris, on continue notre vagabondage puis nous rentrons à l’hôtel puisque demain nous quittons Tokyo, il faut donc refaire les valises. De plus ce soir on a une sortie de prévue, donc ce n’est pas en rentrant tard qu’on les fera, déjà que j’ai la note…

Bref, on retrouve notre guide de Autrement le Japon à la station Shimbashi afin qu’il nous emmène dans le Oedo Onsen. Le onsen est en quelque sorte un bain public, on s’y douche avant de rentrer dans des bains chauds (intérieur ou extérieur). Celui où nous nous rendons est thématisé sous la forme d’un village de l’ère Edo. Une fois à l’intérieur on nous remet un Yukata (grosso modo un kimono léger) qu’on portera tout le temps que nous serons dans l’enceinte du « village ». A notre disposition il y a des boutiques, des restaurants, des jeux et le plus important, un jardin avec des bains de pieds (chauds et avec différents types de pierres pour masser sous les pieds ou nous faire mal, au choix), les fameux bains (non mixtes, on s’y balade à poil quand même) mais aussi (en payant en plus), des massages, un bain de pieds où des poissons viennent bouffer les peaux mortes, des bains de sables et d’autres activités relaxantes.

Après une soirée agréable et détendue, on rentre tard à l’hôtel, on s’achète de quoi grignoter au combini (les supérettes ouvertes 24/24) et Carotte continue dans sa lancée des essais gustatifs qu’elles regrette XD Moi je n’ai pas faim, alors quelques biscuit, un café froid (pas que je l’ai laissé refroidir, ça s’achète en bouteille et on s’y fait) pour tenir bon pour la note et c’est plié.

Les valises sont prêtes, demain on se lève tôt pour nous rendre à Hakone où nous passerons la nuit dans une auberge traditionnelle. Puis le lendemain nous prendrons leShinkansen (train à grande vitesse japonais) pour nous rendre à Kyoto. Je ne sais pas si j’aurais de nouveau une connexion d’ici la fin du voyage, le journal s’arrête peut-être ici pendant un moment. Si je suis presque sûr que dans l’auberge je serais coupé du monde moderne, à Kyoto en revanche il y a quand même des chances pour que l’hôtel soit équipé =) Et c’est sûr que je ne compte plus sur la possibilité de trouver un accès wifi, j’ai bien compris que Internet avait évolué différemment ici.

En tous les cas, je vous dit à bientôt ;)

2 commentaires

  • Et alors, le musée Hello Kitty, l’avez-vous trouvé ?
    Bonne continuation pour votre voyage, et au plaisir de lire la suite plus tard =3

  • Finalement nous n’avons pas fait le musée et le parc Hello Kitty. Ils sont trop excentrés et isolés et nous n’avions que peu de temps à Tokyo.