Japon Jour 12 . Kyoto

Oui, c’est vrai, ça a traîné, mais entre ranger les bagages, les souvenirs, dormir et déprimer j’avoue que le blog n’était pas en première ligne. Mais ce n’est pas tout ça, il y a le reste du voyage à vous faire découvrir (re-découvrir pour certains) et on s’attaque au :

Jour 12: Jeudi 28 juillet 2011

Ca sent la fin du voyage et aujourd’hui nous faisons notre dernière excursion avec Tadashi dans le quartier d’Arashiyama.

Après un petit trajet en train et bus et nous être tous aspergés d’antimoustique et de crème solaire, direction le temple Otagi Nenbustu-ji. Ce temple a une grande particularité on y trouve 1200 statues de prophètes de Bouddha et chacune de ses statues est différente mais toutes sourient.
Le temple se trouve en plein milieu de la forêt et on apprécie le calme du lieu, la fraîcheur de la forêt et le fait que comme Tadashi nous explique, il n’est dans aucun guide touristique, c’est un lieu secret.

Pour rejoindre le temple suivant nous passons par des rues anciennes où se trouvent plusieurs petites échoppes d’artisans. On tombe sur une boutique qui réalise des figurines d’animaux avec les cocons de vers à soie. Taka et moi même tombons sous le charme de ces petites figurines et on repart avec une scène avec deux chatons et une petite clochette avec des oiseaux.

Nous continuons notre chemin et arrivons au temple de Ghi-ohji où dans le passé la grande dame du Sho-gun, Ghi-ohji se serait retirée après que son mari l’eut chassé car une autre jeune femme vint montrer ses talents et surpassa Ghi-ojhi dans l’art de la danse. Ghi-ohji se retira alors dans ce temple avec sa soeur et sa mère.
On dit que dans ce temple de mousse se trouve la réincarnation de Ghi-ohji en chat blanc.
Le temple est au calme et nous profitons de la paix qui règne dans ce temple au milieu de la forêt de bambous.

Avant d’arriver au troisième temple petit arrêt dans une fabrique d’objets en bambou, où chose surprenante la propriétaire de la boutique nous offre à tous une tasse de thé froid. Quelle bonne idée avec la chaleur qui règne dehors nous en avons tous bien besoin.

Puis direction le temple Jojakko-ji, où devons utiliser nos dernières forces de la matinée pour grimper de hautes marches et accèder à une magnifique vue sur Kyoto. On s’arrête aussi pour contempler le jardin un petit instant et voir une grenouille et un crapaud prendre leur bain.
On découvre alors en haut du jardin une pagode de deux étages.

Après tant d’efforts et une chaleur pareille, nous commençons à cruellement avoir faim. Un dernier petit effort pour passer par la forêt de bambous, où l’on se retrouve avec des bambous gigantesques autour de nous.

Enfin nous arrivons au restaurant à gyudon, et miam miam on se régale, tout ceci accompagné d’une bonne bière bien fraîche.

Pour le dernier temple, nous visitons le temple Tenryu-ji. La fatigue et la chaleur pèsent sur nous, nous contemplons l’étang du temple et nous baladons dans le jardin mais moins attentivement que le matin.

Il est 15h nous rentrons direction la gare de Kyoto, ravis de cette sortie très calme et très intéressante, hors des sentiers battus. Il est fort quand même ce Tadashi, il a même réussi à nous avoir le beau temps, tout le temps de la visite.

Car surprise en rentrant au centre de Kyoto, l’orage éclate et nous nous prenons une énorme averse au moment où l’on part pour rejoindre l’immeuble de la grande boutique d’éléctro-ménager Bic Camera pour m’acheter un lecteur MP3 Hello « PiPi » ! (merci Sylvie et Jean-Sébastien pour le tuyau !).

L’excursion a pesé dans nos jambes et on décide au final de rentrer à l’hôtel pour commencer à préparer un peu nos bagages, histoire de voir si on peut encore faire quelques petites folies demain matin.
On a passé une excellente journée malgré quelques piqûres de moustiques et des bons coups de soleil. Vraiment Tadashi c’est le roi de Kyoto (son blog).

Un commentaire

  • eh bien les paysages sont toujours aussi superbes, la forêt de bambou impressionnante quel pays attachant ! on comprend que vous soyez sous le charme !
    bisous ! bonne nuit ! sans décalage horaire !